ALBUMS
PS027 PS025 PS021 PS008 PS007 PS002

Supersoft [14-18]

(Paris / Reims / since 1999)

Style                           improvisation / expérimental / histermodernjazz

 

Collectif mystérieux à géométrie variable, Supersoft [14-18] est l’orchestre idéal de Partycul System, celui qui jouera sur le pont du navire quand le label coulera!

Il rassemble au grès des enregistrements et des concerts plusieurs Partyculiers unis par l’amour de la belle noise, du tango beyrouthin et de la poêlée vosgienne . Amateurs de détournements musicaux et terroristes du jeu forcené dans une improvisation éclatée et jouissive, les dilettantes du Supersoft [14-18] hisse très haut les couleurs du transbordement des sens, pour le plaisir des grands et des petits.

Avec des guitares électriques (préparées ou pas), des effets en pagaille, tout un arsenal de percussions et des petits objets plus ou moins sonores… Les gars du Grand Supersoft orchestra tirent sur tout ce qui bouge, et même sur ce qui ne bouge pas! Ils convoquent ainsi les forces obscures, jouent avec les masses sonores aussi bien qu’avec les détails, entre ambiant marécageux et abrasion sonore, lorgnant ainsi du côté de Fred Frith, vibracathedral orchestra tout autant que de sunburnhandofaman…

 

Ecoute / liens

noomiz.com/supersoft1418

http://partyculsystem1.bandcamp.com/album/love-under-the-lindens-ps-027

Discographie

Pointillés en Rubis Coagulés, in Cyclotron#2 (Partycul System, 2011) avec PierDeBeyr et Christophe Acker
Time Remaining, LP 12″ (Partycul System, 2010)
Terre d’asile, in Cyclotron #1, CD (Partycul System, 2003)
Twin Powers # 1, split 12″ avec Andy’s Car Crash (Partycul System, 2002)
L’île continent, CD (Partycul System, 2000)

Presse

« Trois titres totalement différents donc, en ce qui concerne la prestation
de Supersoft, nous prouvant s’il était besoin que la bande de Locar,
Ganache et Flanagan en ont encoure sous le pied, capable des déchaînements
les plus débridés aux ballades les plus paisibles. »
Fluctuat


« Supersoft ouvre le débat par un départ free noise aux cassures précises et insoucieuses de notre bien être.
S’enchaînent dans l’ordre et le désordre : guitare improvisée ou préparée, qu’importe, batterie survoltée et violoncelle lumineux. Un exercice périlleux mais totalement réussi. Du haut vol.
Le deuxième morceau plus apaisé en apparence, lorgne vers des climats post-rock atmosphériques.
Tout en restant instrumental, Supersoft s’offre dès son deuxième titre une envolée quasi lyrique à la flamme jazzy haut de gamme.
Godspeed en pointe de mire. Comparaison facile, j’avoue.
Ce Brûle pourpoint nous amène jusqu’à la douce voix de Miss Moon pour le morceau de clôture Valley Del Sor.
Sorte de pop folk song mélancolique et tendre. Tiercé gagnant pour Supersoft. »

Chronique de Twin powers #1, STNT


Photos

concert aux Combustibles le 17 juin 2012, par Olivier Greusard.
Voir sur flickr/Olivier Greusard

L’album « Love under the Lindens » en images et en écoute

http://www.partyculsystem.com/album/love-under-the-lindens/