ALBUMS
PS024 PS026 PS025

Lena Circus

Lena circus (Paris / since 1999)

Style                           free / psyché / drône
Instrumentation  guitare / guitare / batterie / percussions / ténor sax / cythare



Guillaume Arbonville
Antoine Letellier
Nicolas Moulin 

 

lena_circus_courtrai3

Vrombissements, hurlements, floraisons sauvages de cymbales et bandes à l’envers poussent vers une sorte d’état comateux ; noise très crasse, incisive et débraillée ; atmosphère léthargique et spectrale zébré d’anxiétés soufflées et cuivrées ; circonvolutions d’ondes sismiques ; notes ténues et volatiles, avec chants de sirènes guitaristiques et gongs ensorcelants…
Lena Circus est capable de tout cela à la fois !
Le groupe est également très investi dans la scène butô : ils ont notamment collaboré avec Gyohei Zaitsu, Maki Watanabe, Yumi Fujitani, Atsushi Takenouchi, ainsi qu’avec les vidéastes Eun Young Park, Anne Fave, Emmanuel Carquille, Ayumi Morita, Tristan Senet.

Biographie

Lena Circus was originally formed as a duo in Paris in 1999. It now revolves around a core trio since 2003.
Their music could be described as a unique blend of free music and drone; yet, it is very hard to categorize.
Their own label is MIMIMI records.

Ecoute / liens

lenacircus.com

lenacircus{at}hotmail{dot}com

 

Discographie

[Ex-autism], in Cyclotron #2, CD (Partycul System, 2011)
Te Huur (LP, 2010)
wih Sfumatto Di Barj(o) / Live at La Centrale (CD-R, 2009)
Jazz Headed (CD, 2008) (avec 3 invités: le chanteur Sfumatto Di Barj(o),
le contrebassiste Kentaro Suzuki et le saxophoniste baryton Duende Main Noire)
with Hiroko Komiya / Toki No Arika (CD, 2008)
with Mido Omura (DVD-R, Live 2007)
A propos de neige fondue (CD-R, 2004)
with Gyohei Zaitsu (CD-R, 2004)
Frozen Journey (CD-R, 2003)
Exp #1-9 (CD-R, 2002)

A Interview in english

http://www.foxydigitalis.com/foxyd/features.php?which=428

Presse

« La face B de Te Huur est pour sa part entièrement occupée par Dogra Magra, qui synthétise en vingt minutes tout ce que Lena Circus a exploré ci-avant.
Alternant raffut saillant et semi-silence sépulcral, cette pièce est entamée par un maelström de crissements métalloïdes et de déflagrations plombées dont les braises se révèlent bientôt solubles dans le drone tourmenté, avant de passer à nouveau par une phase d’acrimonie hurlante et escarpée.
Dans la dernière partie de Dogra Magra, nous voilà comme projetés de façon presque aussi impromptue
dans une déambulation caverneuse où percussions et gongs évacuent les précédentes crispations et chaufferies à blanc, et imposent un retour brinqueballant à une forme de sérénité encore humide de toutes les rageuses transpirations précédemment traversées.
Comme une sublime convulsion en état de gel… »

Stéphane Fougère

« The music of Lena Circus is simply superb. If I had to describe it in a few
words, I’d say it actually sounds like a musical translation of Butoh dance
movements. Not only is it the perfect companion to such an art form,
I’d go as far as to say it is one of the most accomplished expressions of
music AS dance. »

Chronique de Toki No Arika, Francois Hubert, Foxy Digitalis, 12 November, 2008